Cookies disclaimer
En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à la mesure d'audience (Google Analytics), à vous proposer des boutons partage, des remontées de contenus de plateformes.
J'ACCEPTE
JE REFUSE

Lehning

ALTIOS accompagne les Laboratoires Lehning dans une opération de croissance externe au Brésil

Passer par Altios a encouragé des échanges transparents, constructifs et basés sur la confiance mutuelle.

Stephane Lehning
Président du groupe Lehning

Challenge

  • Contexte : des consommateurs qui se tournent de plus en plus vers les produits dits naturels et une critique médiatique croissante à l’égard des grands groupes pharmaceutiques
  • Le groupe Lehning a répondu aux nouvelles attentes en créant des produits issus de la médecine traditionnelle, ainsi que des solutions de plantes et d’huiles essentielles destinées aux animaux d´élevage.
  • Dans ce contexte, le marché brésilien présente un beau potentiel en termes de santé humaine et animale. Son exceptionnelle biodiversité offre de belles possibilités de sourcing en adéquation avec la volonté du groupe de travailler des matières premières naturelles de qualité.
  • Altios a aidé la société à s’implanter en Amérique du Sud en l’aidant à mener à bien une opération d’acquisition au Brésil. 

Solution

  • Cette stratégie a conduit au rachat d´Apis Flora, une pépite brésilienne, située dans l´état de Sao Paulo et dénichée par Altios.
  • Fondé en 1982, ce laboratoire familial a démontré sa pérennité sur un marché en forte croissance. Ses valeurs humaines et la qualité de ses produits sont pertinents au regard de la philosophie et de la stratégie du groupe Lehning.
  • Apis Flora est spécialisée dans les produits de la ruche, avec un savoir-faire reconnu dans la fabrication et une connaissance des bienfaits médicinaux de la Propolis Verte du Brésil dont les applications sont nombreuses en santé humaine et animale.
  • « Le rachat d´Apis Flora permet au groupe Lehning d’atteindre ses objectifs de croissance rapidement grâce à une équipe expérimentée, un outil de production moderne, des produits de qualité, une clientèle fidèle et un accès à l´extraordinaire biodiversité Amazonienne du Brésil », souligne Didier Koch, directeur général d’Altios Brasil.

Résultats

  • L’appui d’Altios a permis à Lehning de prendre conscience des facteurs déterminants pour la réussite de cette acquisition. « Nous avons compris que l’humilité et la simplicité à l’égard de la culture brésilienne étaient indispensables », témoigne Stéphane Lehning, président du groupe Lehning.
  • « La connaissance de la culture locale par Altios nous a aidé à déterminer ce qui était important pour les fondateurs-cédants et les employés clés d’Apis Flora. De telles négociations peuvent prendre du temps.
  • Une fois le rachat finalisé, l’expertise d’Altios s’est avérée tout aussi déterminante pour fidéliser les employés clés. Altios accompagne aujourd´hui le processus d´intégration en faisant le lien entre les équipes européennes et brésiliennes.
  • « Les Brésiliens sont des personnes dont il faut gagner la confiance progressivement. Ils ont besoin de proximité pour avoir le sentiment de faire partie d’une équipe mondiale et jouer collectif. Vous devez maintenir un solide dialogue culturel avec les équipes car l’intégration des premiers mois est essentielle pour marquer des points. », conseille Lehning.

En savoir plus sur Lehning : https://www.lehning.com

Profil de la société

Fondée en 1935

C.A. Annuel : €56M

Export: 50% (20 pays)

Domaine d’activité : homéopathie et de la phytothérapie

Pays cible : Brésil

Rencontre avec nos Directeurs Pays

Mirko Mottino, Directeur Altios Italie, dont les bureaux sont basés à Turin et Milan, répond à une interview en trois questions.

https://youtu.be/ciUZSHb2lZw

Se développer au Mexique

Le marché mexicain à la loupe

Au carrefour des civilisations, le Mexique bénéficie d’une position géographique privilégiée et ne manque pas d’arguments pour séduire investisseurs et groupes internationaux. La compétence reconnue de sa main d’œuvre, sa compétitivité, et la proximité directe du premier marché mondial de consommateurs, les États-Unis, forment un cocktail idéal pour faire des affaires.

Il est bon de savoir que les États-Unis représentent le premier partenaire commercial du pays et reçoit 80 % des exportations mexicaines.

En 2016, le Mexique se classe parmi les 15 plus grandes économies mondiales et bénéficie d’une croissance qui dépasse les 2 % et devrait progresser en 2017. Cette croissance est principalement tirée par une demande domestique forte et soutenue par l’expansion du crédit et l’accueil important de travailleurs expatriés.

Se développer au Mexique

Le paysage économique mexicain se compose de fleurons industriels, des grandes firmes internationales dans la construction (Cemex), les télécoms (America Movil), l’agroalimentaire (Bimbo, Sigma alimentos), l’agriculture (Gruma). Ces géants cohabitent avec un tissu de PME qui, au contraire, sont beaucoup moins présentes à l’international. C’est bien là le défi économique du Mexique, qui entend bien mettre en œuvre l’internationalisation de ses PME.

Les pépites du Mexique : l’aéronautique et l’automobile

Dans le monde de l’automobile, il est incontournable de s’implanter au Mexique. Les principaux flux du marché ne sont plus orientés vers l’Europe ou l’Asie, mais vers l’Amérique du Nord en général, et le Mexique en particulier.

Erwan L'Helguen
Directeur Associé Amérique Latine

L’industrie automobile mexicaine s’est développée avant celle de l’aéronautique et attire tous les regards du marché mondial.

Erwan L’Helguen, Directeur Associé Amérique Latine chez Altios International, le confirme : « dans le monde de l’automobile, il est incontournable de s’implanter au Mexique. Les principaux flux du marché ne sont plus orientés vers l’Europe ou l’Asie, mais vers l’Amérique du Nord en général, et le Mexique en particulier ».

Les grands constructeurs mondiaux sont présents, de même que tous les principaux fournisseurs de rang 1. Les fournisseurs de rangs 2 et 3 sont ceux qui arrivent.

Une chaîne logistique complète s’est mise en place, créant un bassin gigantesque d’entreprises où se côtoient firmes, PME et TPE. « La dynamique est puissante, les compétences sont là et la main d’œuvre est compétitive », résume M. L’Helguen.

directeur associé amérique latine
Erwan L’Helguen

Le secteur aéronautique est plus jeune, mais, de ce fait, jouit d’un potentiel de progression remarquable, comme l’illustre le Directeur Associé Amérique Latine d’Altios International : « Sur les trois dernières années, la croissance annuelle se situe autour de 15 % ».

Les plus grands joueurs du marché sont présents, dont Airbus, Bombardier ou Safran. « Ces entreprises moteurs souhaitent étoffer le réseau logistique du secteur, la demande existe, et l’on note une vraie volonté des autorités d’investir et d’accueillir des fournisseurs ».

En effet, le Mexique ne cache pas son ambition de devenir le hub nord-américain pour l’industrie. Les initiatives proviennent de l’état mais aussi du privé ; Safran a par exemple financé une université spécialisée dans les métiers de l’aéronautique.

Altios International au Mexique

Présent sur le territoire mexicain depuis 2011, Altios International propose un portefeuille de services complets et un réseau d’experts réunis autour d’un chargé de projet Altios, point de contact numéro un pour le client.

Erwan L’Helguen décrit comment Altios International s’adapte au niveau d’internationalisation de ses clients : « nous sommes aux côtés des entreprises qui souhaitent s’implanter au Mexique. Nous intervenons pour des entreprises qui n’ont pas encore d’activité pour maximiser leur stratégie d’implantation. Nous intervenons également et de plus en plus pour des entreprises déjà présentes sur le marché mais qui souhaitent consolider leurs revenus par élargissement de leur portefeuille de clients, par création de leur structure locale ou par croissance externe. »

Le spécialiste d’Altios International précise : « pour prendre l’exemple de l’automobile, nous sommes en mesure de mettre nos clients à la table de négociation des gros joueurs du marché. Plus généralement, nous avons le rôle de simplifier le processus d’implantation, en coordonnant les projets d’investissement, ou en gérant des détails aussi avancés que l’accueil des expatriés et de leur famille. »

Des opportunités à saisir

Erwan L’Helguen dresse un portrait plus global du marché mexicain : « La clé des affaires ici, c’est d’être présent au quotidien, proche des clients, des partenaires, des fournisseurs. Il faut garder en tête que le Mexique est de culture latine : la proximité et la dimension humaine sont des éléments fondamentaux. »

Le rôle de conseil d’Altios International et sa position privilégiée au Mexique prennent encore plus de sens : « Une entreprise étrangère a toutes les chances de réussir au Mexique, à condition de bien s’implanter et d’être accompagnée pour tisser son réseau. Lorsque ces conditions sont remplies, le succès est au rendez-vous. Certains clients nous ont même confié que le Mexique allait devenir leur locomotive ! ».

mexique chiffres clés
chiffres clés Mexique

S'implanter au Méxique

Se développer en Italie

Troisième économie européenne, le marché italien connait actuellement une forte croissance. L’Italie s’ouvre à la concurrence dans plusieurs secteurs clés (énergie et téléphonie, entre autres). Le pays dispose d’atouts importants: la croissance de la consommation privée, un taux d’endettement privé faible, l’inexistence d’une bulle immobilière et une gestion rigoureuse du déficit public.

L’économie italienne a su bénéficier d’un regain sur le plan de la demande globale qui s’est traduit par un retour de confiance. Aujourd’hui, les marges se redressent et les entreprises ont nettement amélioré leur autofinancement. Les exports et investissements ont été revigorés. L’Italie est l’un des 10 pays à détenir le plus haut taux d’exportation, qui représente actuellement 60 % de son PIB et où le secteur manufacturier représente 90 % de ses exports. Ses partenaires principaux sont l’Union européenne (l’Allemagne, la France, l’Espagne, les Pays-Bas, le Royaume-Uni), la Chine, les États-Unis, la Suisse et la Russie.

Son tissu industriel est donc dense et dynamique, composé d’un réseau de 4 millions de PME aux grandes capacités d’adaptation et agile dans un contexte en mouvance. Les entrepreneurs y sont créatifs et innovants et la main-d’œuvre technique très qualifiée en matière de connaissances et de standards de qualité.

L’industrie du textile en Italie est principalement constituée de petites et moyennes entreprises familiales. Plus de 90 % des entreprises industrielles comptent moins de 100 employés. Le marché des produits de luxe (haute-couture, voitures, mets fins) représente une portion significative de l’activité économique italienne, qui demeure l’un des principaux exportateurs de ce type de produits.

Plus largement, les principaux secteurs d’activités italiens sont ceux de la machinerie de pointe, des véhicules motorisés, des produits chimiques, pharmaceutiques et électriques ainsi que celui des vêtements et de la mode.

La stabilité politique garantie par le gouvernement Renzi et son rythme effréné de réformes ont été salués positivement par les investisseurs. L’Italie, c’est un marché domestique conséquent, un tissu industriel important, une économie majeure au sein de l’Europe.

Altios en Italie

Avec plus de 15 ans d’expérience sur le terrain, l’équipe d’Altios en Italie est basée à Turin avant d’envisager une seconde implantation à Milan dans les prochains mois. Altios héberge également plus d’une dizaine de sociétés dans ses locaux proposant des services flexibles et maitrisés pour une implantation rapide en Italie.

La commercialisation est très « régionalisée » et segmentée en Italie, où la culture est différente selon la région. La connaissance de ces différences est donc primordiale et c’est là où se démarque Altios, qui y a accompagné à ce jour plus de 500 entreprises, offrant des services de développement international, commercial, d’implantation ou d’investissement pour ses clients.

« Dans ce marché, le design est très important », affirme Mirko Mottino, Directeur Italie chez Altios. Il fait bien entendu référence au marché du luxe, qui tient une place importante en Italie, mais aussi aux marchés de l’aéronautique, de la mécanique motorisée et des voitures, qui sont en croissance.


Sur le terrain : spécifités du marché

La proximité des liens et les rapports humains sont fortement appréciés des entrepreneurs italiens. Altios met ainsi les structures en place afin de permettre à ses clients d’être le plus près possible de ses partenaires potentiels.

« S’il y a un potentiel, il faut être présent en direct », affirme M. Mottino, qui accompagne les investissements étrangers en Italie depuis plus de 15 ans. Afin de maximiser cette proximité, on encourage à travailler directement avec le producteur, sans intermédiaire.

Grâce à ses réseaux économiques et politiques importants, Altios entend jouer et renforcer son rôle de partenaire des entreprises en Italie.

Entrevue avec Mirko Mottino – Directeur Italie

Différentes sources :


http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/italie/presentation-de-l-italie/

http://www.lemoci.com/fiche-pays/italie/implantations/

Se développer en Inde

D’après les classements de la Banque Mondiale en 2017, l’Inde est devenue la 6ième puissance mondiale.

« L’Inde encourage le monde à découvrir les opportunités économiques que notre pays a à offrir. Guidé par le mantra ‘Reformer, Performer, Transformer’ nous sommes déterminés à améliorer notre classement et accroitre notre croissance économique » a dit le Premier Ministre, Narendra Modi.

D’après les classements de la Banque Mondiale en 2017, l’Inde est devenue la 6ième puissance mondiale. Le PIB a augmenté de 6.6% en 2017/2018, une croissance de 7.3% est attendue pour 2018/2019 et on estime que le PIB atteindra 6 trillions de dollars à la fin 2027, ce qui fera de l’Inde le 5ième marché le plus attractif pour les investissements. Les flux d’investissements directs à l’étranger (IDE) ont atteint 209 milliards de dollar entre Avril 2014 et Décembre 2017, la plus grande contribution venant de secteurs tels que les services, les logiciels et le matériel informatique, les télécommunications, la construction, le commerce et l’automobile.

Le gouvernement indien a pris des initiatives pour améliorer ‘La facilité de faire des affaires’ (en anglais : Ease of Doing Business in India). Avec la mise en place d’un nouveau système de taxation appelé ‘Goods and Service Tax (GST)’ (l’équivalent de la TVA en France), l’Inde est devenue un marché plus conciliant avec les taxes. Afin de faire de l’Inde une économie favorable aux investisseurs, le gouvernement a également lancé des campagnes pour encourager le développement économique tels que :

  • Digital India (faire en sorte que les services gouvernementaux sont accessibles par voie électronique pour les citoyens Indiens),
  • Skill India (former la jeunesse Indienne à différentes compétences)
  • Make in India (stimuler le secteur manufacturier pour créer plus d’emplois)
  • Startup India (basé sur trois piliers tels que la simplification et l’accompagnement, le soutien financier et la motivation, ainsi que l’incubation, les partenariats entre les industries et les universités.
  • Smart Cities (renouvellement urbain)

D’après le Fond Monétaire International, l’Inde va générer une croissance de 7.4% en 2018 et 7.8% en 2019, grâce aux dépenses des ménages et la réforme fiscale.

Statistiques économiques : D’après le Ministère du Commerce et de l’industrie, le montant total des exportations de Mai 2018 était de 28.86 milliards de dollars contre 24,01 milliards de dollars en Mai 2017, soit une croissance positive de plus de 20%. Les principaux produits exportés sont des produits d’ingénierie, des produits pétroliers, des produits chimiques, médicaments et des produits pharmaceutiques, les fils de coton, les tissages et produits artisanaux, etc.

Le montant total des importations de mai 2018 était de 43.48 milliards de dollars contre 37.86 milliards de dollars l’année précédente, enregistrant ainsi une croissance de 9.72%. Les principaux produits à forte croissance importés sont le pétrole brut, les produits électroniques, les machines électriques et non électriques, le charbon, la houille et les briquettes, ainsi que les composés organiques et inorganiques. Les principaux partenaires commerciaux sont l’Union Européenne, la Chine, les Etats-Unis et les Emirats Arabes Unis.

Les secteurs émergents

L’Inde est l’un des secteurs de services les plus dynamiques au monde en devenant un important exportateur de services informatiques et de service d’externalisation des processus d’affaires avec 154 milliards de dollar de revenu en 2017. Par ailleurs, l’Inde progresse dans le secteur des infrastructures, le secteur des soins de santé et le secteur de l’automobile, grâce à des efforts importants dans le domaine des technologies vertes.

La défense et l’aviation civile s’attendent également à une expansion significative suite à une augmentation de 49% de la limite des investissements directs étrangers (IDE) en défense. Avec le lancement de la campagne Digital India, la demande de services liés à la technologie, tels que la construction d’infrastructures pour le haut-débit, la création de solutions d’identité, de systèmes de paiement, de structures de diffusion Web ou mobiles, devrait également augmenter.

ALTIOS Inde

ALTIOS International est présent en Inde depuis 2008 et offre un portefeuille complet de services de conseil et de gestion de filiales à des clients de plus de 18 pays. Avec un bureau local à Delhi soutenu par une équipe hautement expérimentée de consultants, d’ingénieurs et de professionnels de la finance, ALTIOS aide les clients à entrer et à réussir sur le marché indien.

Madhav Raina-Thapan, directeur de la filiale, ALTIOS India, décrit comment la différence culturelle et le système de gouvernance rendent les affaires en Inde relativement plus complexe que dans les pays occidentaux. De plus, les choix des consommateurs, caractérisés par une sensibilité aux prix, rendent encore plus difficile l’adaptation des entreprises occidentales aux besoins du marché.

« Avec une expérience acquise au cours des dernières années en aidant les clients occidentaux sur le marché, ALTIOS India a été en mesure de créer sa propre offre de services de niche pour le marché. Nous avons été en mesure d’aider nos clients, depuis les évaluations initiales d’entrée sur le marché jusqu’à la réalisation complète de conseils d’investissement et à l’exécution de projets d’aménagement de zones d’activité.

La réforme politique majeure menée au cours des dernières années et la poussée récente des initiatives « Make in India » devraient attirer des investisseurs qui considèrent non seulement l’Inde comme un marché potentiel, mais aussi comme une base manufacturière pour d’autres marchés asiatiques.

Quelques chiffres

Population : 1.3 milliard d’habitants
Capitale: New Delhi
PIB (2018): $2.848 trilliards
Monnaie : Indian Rupee (INR)
Taux de chomage: 8.8% (2017)

Sources

India Brand Equity Foundation (IBEF) https://www.ibef.org/economy/indian-economy-overview

Ministry of Commerce and Industry
http://commerce.gov.in/#

UK India Business Council
https://www.ukibc.com/india-guide/why-india/emerging-sectors/

Se développer en Allemagne

Première économie européenne et quatrième mondiale, l’Allemagne est depuis longtemps un marché stratégique. Abritant 82 millions d’habitants avec un taux de chômage avoisinant les 4,5%, le pays, d’une grande stabilité, bénéficie d’infrastructures de qualité, d’un riche vivier de talents et d’un environnement des affaires ouvert. L’Allemagne offre ainsi des perspectives idéales pour les chefs d’entreprises qui cherchent à se développer à l’international, même si ce contexte à forte valeur ajoutée implique un niveau de concurrence équivalent. Ceux qui souhaitent faire des affaires en Allemagne doivent être prêts à offrir des produits et des solutions innovants afin de se démarquer de la concurrence et se faire une place au sein de cette puissante économie.

En 2017, l’Allemagne représentait plus d’un quart de l’économie de la zone euro selon le FMI. La forte croissance du pays a créé des opportunités dans certaines industries les plus avancées telles que les biotechnologies, le transport électrique et les transports en général, les technologies vertes et respectueuses de l’environnement et les services de transformation numérique, ainsi que les produits Lifestyle comme l’alimentation et les cosmétiques. À un niveau proche du plein emploi, consommateurs et chefs d’entreprises peuvent se permettre d’être exigeants sur l’objet de leurs dépenses. Reflétant les tendances globales de consommation, les acheteurs effectuent leur acte d’achat en tenant compte des valeurs de l’entreprise en amont de la chaîne de production.

La qualité de service et des relations avec la clientèle font depuis longtemps partie intégrante de la culture allemande et s’est renforcée uniquement en raison d’un niveau de concurrence accrue.

« Les Allemands sont naturellement très disciplinés, voire rigides dans leurs relations d’affaires. Les contacts sont francs et directs et lors d’un rendez-vous, vous devez être très réactif » précise Murielle Taisne, Directrice de la filiale Altios Allemagne.

Altios aide ses clients à naviguer dans l’océan des coutumes et réseaux locaux. L’Allemagne offre des conditions d’accès plutôt favorables aux entreprises étrangères, mais une tendance persiste à privilégier les entreprises allemandes, comme dans la plupart des pays d’ailleurs. Dans un marché restreint, il est important d’avoir des relations ou d’être accompagné par un Allemand à l’aise avec la pratique des affaires de son pays.

La mise en place de ce réseau combinée à l’utilisation de ressources humaines locales est une première étape importante pour votre entreprise. En raison du faible taux de chômage, la concurrence pour se doter des meilleurs talents est élevée. Les entreprises offrent de nombreux avantages professionnels, des avantages familiaux, des règles de fonctionnement flexibles à l’instar du travail à domicile et d’autres avantages attrayants qui visent à attirer les talents. Cette marque employeur est précieuse pour que les entreprises comprennent ce qui motive les Allemands.

Les services d’Altios ne s’arrêtent à la partie conseil au recrutement. En plus de conseiller les entreprises sur leur offre en tant qu’employeur, Altios les accompagne dans la phase d’intégration, au bénéfice à la fois de l’employé et de l’employeur. L’entreprise se différencie auprès d’un candidat en valorisant un processus d’intégration rassurant et bien étudié et auprès d’un partenaire qui garde en tête ses objectifs à long-terme.

Bien que la concurrence soit rude, l’Allemagne développe continuellement son bassin de talents à l’échelle nationale dans les secteurs appelés localement STEM ou MINT (mathématiques, informatique, technologies, sciences). Les programmes de formation, destinés notamment aux étudiants et aux femmes, devraient permettre d’éviter tout ralentissement de la dynamique entrepreneuriale dû à un manque d’employés qualifiés. Ces politiques gouvernementales axées sur les compétences et les services d’avenir offrent de nombreuses opportunités intéressantes pour les entreprises en croissance.

« En Allemagne, vous devez être persévérant, patient, bien préparé, perfectionner la qualité de vos produits et services et être réactif », ajoute Murielle Taisne.

Outre ces facteurs clés de succès, l’Allemagne valorise la créativité et l’agilité, ce qui fait d’elle l’endroit idéal pour les PME et les start-ups. Altios aide ses clients à révéler leur potentiel d’innovation, grâce au soutien d’un partenaire à long terme. La concurrence intérieure de l’économie allemande induit certaines prises de risques, mais ceux qui veulent aller plus loin et entrer sur le marché avec les bonnes clés d’accès récolteront les fruits de leur audace partout dans le pays.

Se développer en Chine

La Chine a changé. Entre 1978 et 2015, le pays s’est extirpé de la pauvreté et s’est haussé au rang de deuxième puissance économique mondiale. Dans le même temps, selon la Banque Mondiale, sa part dans le PIB mondial a bondi de moins de 4 % à 18 %. Quant à la part des exportations dans l’économie mondiale, elle est passée de 4,3 % en 2001 à plus de 13,8 % en 2016.

En 2017, le PIB en Chine devrait croître de 6,9% en 2017, mais le pays doit également remporter le défi de la transition économique, et passer d’un modèle focalisé sur la production et l’exportation à un autre plus durable, fondé sur davantage de consommation et de services.

Aujourd’hui, le marché chinois est devenu plus concurrentiel, mais reste toujours accessible dans une grande variété de secteurs. En 2016, la Chine était le troisième pays ayant attiré le plus d’investissements étrangers directs (IED) dans le monde. Depuis juin dernier, Pékin a également réduit la liste des restrictions sur l’IED dans les zones de libre-échange. Cependant les investissements français en Chine ne figurent pas encore dans la liste du top-10 des pays étrangers, où se trouvent l’Allemagne, l’Angleterre et le Luxembourg. La part de marché des entreprises françaises, représentant 1,6 % en 2016, est encore trois fois inférieure à celle de l’Allemagne. De nombreuses opportunités restent donc à explorer entre les deux pays, notamment dans des secteurs comme les énergies renouvelables, la gestion des déchets, la consommation, les hautes technologies, la santé, le tourisme, la culture, etc.

En outre, la classe moyenne ne cesse de croître en Chine. Les Chinois ont de plus en plus d’appétit pour les produits étrangers authentiques et de qualité, et les entreprises occidentales possèdent une expertise réputée dans ces domaines. En particulier, l’e-commerce transfrontalier de la Chine a connu une croissance annuelle de 34 % depuis cinq ans, et devrait encore augmenter de 16 % par an d’ici 2020. En 2017, à l’occasion de la Fête des célibataires (le 11 novembre), Alibaba a totalisé en une seule journée plus de 25 milliards de dollars de chiffre d’affaires.

En constante croissance, le marché chinois est devenu un enjeu crucial pour les entreprises étrangères de tout type et de toute taille. Mais développer son activité sur ce marché peut constituer un challenge insurmontable pour un bon nombre d’entreprises occidentales, qui ne profite pas alors des opportunités locales. ALTIOS International fournit ainsi tous les outils adaptés grâce à notre équipe locale et notre expertise afin de faciliter vos projets d’investissement en Chine.

Emmanuel Macron était en visite en Chine début janvier 2018. Il est le premier chef d’État européen à se rendre dans l’Empire du Milieu depuis le 19ème Congrès du Parti communiste chinois, symbolisant par là l’ouverture d’une nouvelle relation de partenariat stratégique entre la France et la Chine.

Malgré toutes les craintes au niveau du déficit commercial de la France par rapport à la Chine, et du protectionnisme qui existe sur le marché chinois autant que sur les marchés européens et français, les deux pays possèdent des intérêts mutuels et de nombreuses opportunités à explorer ensemble.

La France, qui bénéficie d’une image «romantique» en Chine et de belles ressources touristiques, reste pour les touristes chinois une destination de rêve. Ces derniers ont tendance à voyager de plus en plus individuellement, et recherchent des expériences originales. Plus de deux millions d’entre eux sont attirés chaque année par la France, qui se fixe comme objectif d’en séduire cinq millions d’ici 2020.

Enfin, les investissements chinois en France doivent être considérés comme une opportunité, et non comme une menace. Ils ont permis de financer des projets, de dynamiser le marché et de créer des emplois en France, comme pour Huawei, Haier, Fosun, Lenovo, Bluestar, etc. Les entreprises chinoises doivent toutefois s’adapter davantage au contexte local, sur le plan réglementaire, économique et culturel. Elles ont besoin de plus de guides et de conseils de la part des Français sans préjugés ou craintes excessives.

Se développer au Brésil

Des paysages variés, des ressources naturelles infinies, une population multiculturelle faite de diversité : le Brésil est une terre de contrastes. Longtemps considérée comme une économie en voie de développement à l’aube du second millénaire, il fait aujourd’hui partie des puissances émergentes suscitant l’intérêt de la communité internationale. Le Brésil est la cinquième puissance mondiale la plus étendue et la plus peuplée, et la huitième puissance économique avec une population dépassant les 200 millions d’habitants. Les récentes initiatives annoncées par le gouvernement devraient encore améliorer la compétitivité du pays dans le paysage mondial et créer un terrain fertile aux nouvelles opportunités de développement économique. Faire des affaires au Brésil consiste à trouver son créneau dans les principales industries du pays et à saisir les nuances économiques d’un pays débordant de ressources.

Les entreprises BtoB qui peuvent aider à renforcer les plus importantes industries du pays sont très demandées. Cela inclut, par exemple, les technologies et les équipements qui peuvent soutenir les secteurs agricoles et miniers. Les données 2017 de la Banque Mondiale ont démontré que le Brésil conservait sa position de cinquième producteur agricole mondial avec 84,6 milliards de $ US. L’éducation et le domaine médical sont d’autres secteurs majeurs dans le pays, en raison d’une population jeune et grandissante.

La taille gigantesque du marché couplée à la richesse de ses ressources naturelles font du Brésil un pays inévitable pour de nombreuses industries. Pour les entreprises en phase de découverte, faire une analyse de marché complète est une étape nécessaire avant d’y entrer. La taille du marché peut évoluer de manière sensible en fonction des conditions économiques parfois fluctuantes. Altios a aidé de nombreuses entreprises à tester le marché en leur facilitant la recherche efficace de partenaires ou en leurs proposant des solutions de mise à disposition de responsables locaux à temps partagé. Les récentes mesures politiques visant à libéraliser l’économie laissent envisager un environnement plus simple et plus ouvert aux entreprises cherchant à accéder au marché brésilien.

“Nous pensons que les nouvelles initiatives gouvernementales vont rendre le Brésil plus compétitif au sein du marché mondial”, avance Didier Koch, Directeur de la filiale brésilienne d’Altios. “Altios a aidé beaucoup de nos clients à se familialiser avec les procédures traditionnellement bureaucratiques, mais nous constatons aujourd’hui des changements favorables aux affaires.

Le premier de ces changements est la loi signée en avril dernier qui vise à renforcer l’esprit entrepreneurial et à réduire la bureaucratie afin d’encourager les start-ups Cette loi permet d’accélérer les étapes de création d’entreprise et clarifie les règles sur les licences et la pratique du commerce nécessaire pour faire des affaires dans le pays. Elle permet aussi de réduire les coûts et les risques de sanctions réglementaires. L’équipe Altios Brésil a construit au fil des années un réseau d’experts – Fiscalité, RH, logistique, assurance… – pour mieux accompagner ses clients sur le marché brésilien.

La nouvelle loi sécurise également le cadre légal des contrats et accords commerciaux. “La place laissée à l’interprétation dans les anciennes dispositions légales a rendu de nombreux contrats incertains caduques. En conséquence, de nombreux chefs d’entreprises ont pris le parti de faire des affaires uniquement avec d’anciennes connaissances ou des membres de leur famille”, explique Didier Koch. “Cet environnement bien sûr était très contraignant pour les investisseurs étrangers. Cette mise à jour des lois a rétabli la confiance envers notre marché, permettant de créer de nouveaux liens et d’élargir le champ des possibilités”, ajoute Didier Koch.

Enfin, l’économie mondiale observe de près les changements apportés à la réforme des retraites, passée tout récemment devant le Congrès du Brésil. Celle-ci devrait réduire la dette et permettre au gouvernement de bénéficier des effets de la croissance. La réforme fiscale devrait prochainement être révisée. Au cours des dernières années, les nouvelles taxes cumulées ont aggravé l’état de confusion général ainsi que les dépenses pour les chefs d’entreprise. De nombreux Etats appliquent plus de six taxes générant des calculs complexes. En conséquence, les entreprises ont tendance à épargner trop ou pas assez pour payer leurs taxes. La nouvelle réforme fiscale devrait ainsi inclure une taxe unique sur les biens et services qui simplifiera les démarches.

“La nouvelle taxe rendra les chefs d’entreprise plus efficaces dans leur manière de gérer leur trésorerie et leur plan de financement”, précise Didier Koch. Aider les clients à planifier leurs dépenses en vue d’un projet de développement à l’international mais aussi les accompagner quotidiennement comptent pour beaucoup dans la gamme des services proposés par Altios.

Les réformes actuelles entreprises par le gouvernement offrent de nouvelles perspectives d’opportunités pour les investisseurs du monde entier. L’entrée sur un marché particulièrement compliqué et unique souligne l’intérêt de passer par un partenaire conseil aguerri comme Altios. Les entreprises qui souhaitent faire des affaires en Amérique du Sud ne doivent pas avoir peur du Brésil, qui est bien plus qu’un paysage de carte postale avec de belles plages : un eldorado commercial qui a sa place au sein du marché mondial.

Quelques chiffres clés :

Population : 209 millions d’habitants
Capitale : Brasilia
Produit Intérieur Brut (2018): $1.86 tn
Monnaie : Real (BRL)
Taux de chômage : 12% (Q2 2019)

https://data.worldbank.org/country/brazil

https://tradingeconomics.com/brazil/unemployment-rate

Se développer en Australie

L’Australie est un marché cible qu’il convient de considérer. Ce pays continent, positionné aux portes de l’Asie occupe l’une des zones les plus dynamiques de la planète. De plus, il dispose de faibles coûts d’installation et d’une des croissances économiques les plus fortes de l’OCDE. Ce pays entre d’ailleurs dans sa 27e année de croissance consécutive. Une performance des plus attrayantes qui fait rêver bon nombre de gouvernements. D’ailleurs, l’Australie représente désormais la 13e économie mondiale.

Dotée d’une population dynamique et multiculturelle, totalisant environ 25 millions d’habitants, l’Australie est un marché intéressant à exploiter. Le pays connaît d’ailleurs un boom démographique, stimulant du même coup le commerce intérieur. Et nul besoin de recourir aux services d’un interprète pour en profiter, il suffit de parler anglais.

Un marché ouvert à plus d’un titre

Les entreprises qui s’installent en Australie profitent de conditions privilégiées : le coût de la vie y est faible et les logements y sont abordables. Le pays dispose d’un des meilleurs systèmes éducatifs et sociaux au monde. Avec ses nombreuses opportunités d’affaires et son économie florissante, il fait partie des pays les plus importants dans le monde en termes de pouvoir d’achat.

L’Australie demeure un marché à fort potentiel qui peut se révéler très rentable pour une entreprise en croissance souhaitant s’y implanter à long terme.

Les investissements directs en Australie

Compte tenu de son économie dynamique et de son excellente réputation, l’Australie est extrêmement attrayante pour les investissements directs étrangers (IDE). Elle fait d’ailleurs partie des 10 principales destinations au monde pour les IDE. Plusieurs pays ont su en profiter, dont les États-Unis, le Japon et le Royaume-Uni.

Les investisseurs étrangers peuvent profiter de secteurs économiques clés de l’économie australienne, dont les services (79,2 %), la construction (8,8 %), les industries manufacturières (7,4 %), l’agriculture (2,7 %) ou l’exploitation minière (1,9 %).

De forts marchés d’exportation

Plusieurs marchés d’exportation d’importance font fleurir l’économie australienne et constituent de bonnes opportunités d’affaires à l’international. Les ressources naturelles occupaient d’ailleurs 43 % des exportations australiennes en 2016, suivi des services (21,6 %), des produits manufacturés (13,2 %) et des produits alimentaires (11,2 %). S’orientant principalement vers les grands marchés de la zone Asie, l’Australie est une base idéale pour le développement international des affaires.

En Australie, la majorité de ces activités commerciales se localisent dans les grandes villes, en particulier celles de la côte Est, comme Brisbane, Sydney et Melbourne. Ces 3 villes regroupent près de 70 % de la population australienne. Si on ajoute à cela Adelaïde, on est pratiquement à 80 %, répartis sur 4 pôles économiques facilement identifiables, favorisant ainsi une expansion rapide, simplifiée et contrôlée.

Quelques bonnes raisons de miser sur l’Australie

Pays de richesses et d’innovations, l’Australie présente plusieurs facteurs d’attractivité pour les entreprises.

  • Des industries prospères

Le pays compte sur 5 industries clés qui contribuent à sa prospérité : les ressources et énergies naturelles, l’agroalimentaire, les services financiers, l’éducation et le tourisme.

  • Un impressionnant bassin de talents

Comme l’Australie dispose d’un des meilleurs systèmes éducatifs au monde, il n’est pas étonnant que sa main-d’œuvre soit aussi qualifiée et talentueuse.

  • Une très forte connectivité

L’Australie a récemment développé ses technologies numériques. L’Internet ultra rapide se déploie aussi sur l’ensemble du continent et 95 % de la population en profite.

  • Un riche capital intellectuel

La recherche et développement (R&D) est au cœur de l’approche australienne. Chaque année, le pays dépense des sommes considérables pour innover et développer son capital intellectuel. Sa population est friande d’innovations.

  • Un paradis pour les PME

Près de 2 millions de petites et moyennes entreprises stimulent l’économie australienne. Ensemble, ces entreprises constituent un moteur économique important pour l’ensemble du continent.

  • Une gouvernance exemplaire

La solidité de l’économie australienne parle d’elle-même : le pays compte sur des institutions importantes qui savent développer des politiques créatives pour stimuler le commerce international.

ALTIOS International : pour profiter de nouveaux marchés en pleine croissance

En Australie ou ailleurs, l’équipe ALTIOS sait comment implanter les entreprises dans de nouveaux pays. Présents dans le pays depuis 1991 avec un bureau à Sydney, nos experts s’appuient sur un vaste réseau professionnel pour aider nos clients à accélérer leur business, que ce soit en Australie ou dans l’un des 18 pays où ALTIOS a une présence locale.

M. Bruno Mascart, directeur associé – Asie Pacifique chez ALTIOS International, affirme : « Grâce à sa proximité avec l’Asie, l’Australie est aussi un marché stratégique pour les entreprises en expansion dans la région. Disposant d’importantes ressources en matières premières et d’une forte production agricole, les marchés porteurs sont multiples, le domaine de l’agroalimentaire et des services y occupant une place importante. »

Nos techniques de prospection et nos connaissances du terrain font profiter d’un service personnalisé, pleinement adapté aux besoins de nos clients. En nous appuyant sur un grand réseau international, nous n’avons qu’un seul objectif en tête : aider les entreprises à s’implanter efficacement dans les meilleurs marchés de la planète.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.
John Doe
Designer

Quelques chiffres :

Population : 23,5 millions d’habitants

Capitale: Canberra
PIB (2018): $1 482 milliards (13° rang mondial)
Monnaie : Australian Dollar (AUD)
Taux de chômage: 6.3% (2018)

Le mot des Associés - Bruno Mascart

Grandir avec nos clients en 2020

Nouvelle année, nouvelle décennie : un nouveau monde s’ouvre pour nous tous. Alors que nous sommes tournés vers 2020, nous sommes fiers de pouvoir poser un regard sur nos 30 années d’activité, et abordons cette nouvelle décennie avec enthousiasme et création de valeurs.

ALTIOS accompagne chaque année plus de 600 entreprises qui cherchent à se développer et à renforcer leurs activités aux quatre coins de la planète. Depuis notre création, ce sont plus de 8.000 entreprises que nous avons accompagnées dans leur stratégie d’expansion les plus complexes sur les marchés étrangers. Le réseau international que nous avons construit est l’une de nos plus grandes réalisations. En 2020, ALTIOS continuera à se développer avec de nouvelles implantations et à innover avec la mise en place de spécialisations sectorielles fortes. L’international n’est pas une ligne d’arrivée mais un point de démarrage pour nous tous.

S’étendre sur de nouveaux territoires

ALTIOS compte 25 implantations positionnées stratégiquement sur les marchés en croissance d’aujourd’hui. En ce début d’année, nous renforçons notre maillage mondial avec la concrétisation de trois nouveaux bureaux, en Asie du Sud-Est tout d’abord avec des implantations au Vietnam et en Malaisie, et en Nouvelle-Zélande pour poursuivre notre expansion au sein de la région Pacifique. Pour réussir à l’international, il convient d’être présent directement sur le marché. Ce que nous recommandons ainsi à nos clients, nous nous l’appliquons à nous-mêmes.

Après plus de 25 ans en Australie, j’ai ainsi déménagé à Singapour pour favoriser le développement de nos opérations en Asie du Sud-Est et soutenir nos clients dans une région en pleine croissance.

Nous sommes fiers de nous associer à des entreprises issues de secteurs très variés, des nouvelles technologies à l’agroalimentaire, en passant par l’automobile ou le médical. Nos années d’expérience nous ont permis de développer des expertises spécifiques fortes dans certains secteurs, comme l’automobile, l’agroalimentaire ou le vin, qui représentent ensemble près de 45% de notre clientèle actuelle. Ces nouvelles pratiques sectorielles sont transversales et animées par nos 430 experts basés à travers le monde. Nous apportons ainsi une vision globale agile des opportunités de croissance avec un déploiement local particulièrement opérationnel.

Renforcer notre base pour aller plus loin

La méthodologie ALTIOS, notre expérience et notre leadership nous permettent de concevoir des plans de conquête personnalisés pour chacun de nos clients et de les accompagner dans leur développement local. Nous sommes fiers de nous positionner comme leur partenaire de confiance à chaque étape de leur implantation locale.

Dans ce contexte, nous développons en 2020 des services spécifiques dédiés aux besoins de ressources humaines à l’international. Nous souhaitons rester leur choix numéro 1 dès lors qu’il est question de recrutement de cadres Export, d’hébergement, de portage salarial, de conseil en matière de visa ou de mobilité professionnelle.

Le concept d’entreprise internationale est encore relativement nouveau quand on se rapporte à l’histoire. Pour autant, nous sommes convaincus que l’international est un vrai vecteur d’épanouissement, de rencontres et de développement pour l’entreprise et les ressources humaines qui la composent. Nous avions cette vision il y a 30 ans. Depuis, notre groupe a grandi et beaucoup évolué pour permettre à ces entreprises de se révéler pleinement à l’international. Plus que jamais, nous souhaitons nous positionner comme le partenaire de confiance des entreprises de croissance pour les accompagner tout au long de leurs enjeux d’accélération à l’international.

À propos de Bruno Mascart

Bruno Mascart est Président et l’un des associés fondateurs d’Altios. Basé tout d’abord en Australie, puis maintenant à Singapour, Bruno a plus de 30 ans d’expérience dans le développement et l’implantation des entreprises à l’international. Il a commencé sa carrière pour une PME française de l’agroalimentaire sur des projets de développement à l’international, puis a effectué un tour du monde qui l’a mené en Australie où il s’est finalement installé. Il a ensuite créé son entreprise en 1991 avec l’objectif d’aider les entreprises à se développer et s’implanter sur le marché australien. Son bureau est la première filiale d’Altios International. Bruno est diplômé de l’Ecole d’ingénieur agroalimentaire de Lille (1987) et il est également Conseiller en commerce extérieur pour la France.

Bruno a un profil d’entrepreneur, avec des compétences pointues en finance et en stratégie. Il a mené avec brio l’expansion internationale de ses clients et parallèlement l’activité d’Altios. Ancien champion de sports équestres de haute voltige, il est désormais membre actif d’une équipe de polo.

Les mots des associés